Téléphone 03 21 57 98 57

CINE DEBAT LE 12 MARS 2019

Le CIDFF de Béthune co-organise avec plusieurs associations féminines de son territoire un ciné-débat le 12 mars à partir de 19h30 au cinéma les Etoiles de Bruay la Buissière, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Le film projeté sera "les chatouilles" de la réalisatrice Andréa Bescond. Avec son titre mignon rappelant les guili-guili rieurs de l’enfance, Les Chatouilles pourrait laisser penser à une jolie comédie pleine de légèreté et de tendresse. Derrière lui, se cache en réalité un drame adapté d’une pièce de théâtre par ses propres auteurs, le couple Andréa Bescond et Eric Métayer. Les Chatouilles, c’est en réalité le nom enjoliveur que donnait un homme à une petite fille pour parler d’attouchements. Cet homme, c’était un ami de la famille...... Ce film aborde la question des pédophiles sans visage, des abus sexuels sur les enfants, des lois sur la prescription pour ces crimes, et des traumatismes engendrés par ces actes innommables souvent commis par des personnes tellement bien sous tous rapports en société, qu’il est impossible d’imaginer l’horreur de leur nature intérieure.

Le CIDFF de Béthune co-organise avec plusieurs associations féminines de son territoire un ciné-débat le 12 mars à partir de 19h30 au cinéma les Etoiles de Bruay la Buissière, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes.

Le film projeté sera "les chatouilles" de la réalisatrice Andréa Bescond.

Avec son titre mignon rappelant les guili-guili rieurs de l'enfance, Les Chatouilles pourrait laisser penser à une jolie comédie pleine de légèreté et de tendresse.

Derrière lui, se cache en réalité un drame adapté d'une pièce de théâtre par ses propres auteurs, le couple Andréa Bescond et Eric Métayer.

Les Chatouilles, c'est en réalité le nom enjoliveur que donnait un homme à une petite fille pour parler d'attouchements. Cet homme, c'était un ami de la famille......

Ce film aborde la question des pédophiles sans visage, des abus sexuels sur les enfants, des lois sur la prescription pour ces crimes, et des traumatismes engendrés par ces actes innommables souvent commis par des personnes tellement bien sous tous rapports en société, qu'il est impossible d'imaginer l'horreur de leur nature intérieure.

Nos partenaires